Tour de France Great Place To Move - Étape 1 à Bordeaux avec REALITES 10 décembre 2019
Tour de France Great Place To Move - Étape 1 à Bordeaux

Nous avons le plaisir de vous inviter, en partenariat avec REALITES Nouvelle Aquitaine, à la première étape officielle du Tour de France Great Place To Move qui se déroulera à Bordeaux le 10 décembre 2019 à 18h30 (inscription gratuite en bas de cet article).

Moins de voiture en ville, pour quoi faire ?

Vienne est l’une des villes européennes les plus réputées pour sa qualité de vie et sa mobilité des personnes. Pourtant, selon l’étude The Mobility Space Report (Moovel, 2017) 67,8% de l’espace public consacré aux transports est à usage prioritaire de la voiture (19,3% pour les transports publics et 12,9% pour le vélo) alors que ce mode de transport représente moins d’un tiers des déplacements. Cette étude établit un constat similaire pour d’autres grandes villes européennes. À Paris (3/4 de l’espace public circulable pour 13% des déplacements) autant qu’à Bordeaux (environ 70% de la voirie pour 29% des déplacements), la voiture occupe un espace disproportionné aux flux de personnes ou de marchandises réellement transportés.

Dans ce contexte les villes cherchent moins à « supprimer la voiture des villes » de manière arbitraire qu’à dessiner un nouveau partage de l’espace public entre les différentes pratiques de mobilité. La voiture (et ses utilisateurs) est alors sommée de justifier sa forte consommation d’espace public par une meilleure efficacité (usages partagés) et surtout des usages à forte valeur ajoutée (professionnels / artisans, services publics et de secours, transport de personnes à mobilité réduite, etc). La voiture paraît de moins en moins acceptable dès lors qu’elle est volumineuse et lourde, occupée par une personne seule, est stationnée 95% du temps. Si le déplacement d’une voiture en ville requiert environ 10 m2, le stationnement nécessite 2 à 4 places par voiture, soit de 50 à 100 m2 de bâti / sol artificialisé. Cette surface dédiée au stationnement d’une automobile doit être comparée à la surface moyenne des logements en Nouvelle Aquitaine : 78,3 m2 dans le neuf et 93,4 m2 dans l’ancien.

Le lien intime entre politique urbaine et place de la voiture

Dans les métropoles autant que les villes moyennes ou de périphérie, un constat s’impose désormais aux politiques de développement urbain : les infrastructures de transport et la conception des espaces publics structurent les pratiques individuelles, la forme de la ville et la qualité de vie. En retour l’évolution des modes de vie, des attentes sociétales et politiques influencent la (re)construction de la ville. Bordeaux et sa métropole font ainsi partie de ces pôles urbains ayant résolument opté ces dernières années pour moins de voiture en ville, pour des raisons écologiques autant que de qualité de vie ou d’attractivité économique. Bordeaux obtient de premiers résultats en ce sens, attestés par l’Enquête Mobilité Ménages de 2017.

Pour autant les questions et les contradictions ne manquent pas quant à la mise en oeuvre d’une ville avec moins de voitures. À quoi devrait servir l’espace public ainsi libéré ? Comment gérer le déséquilibre entre des quartiers où la voiture est presque indispensable et ceux (ré)aménagés pour un mode de vie sans voiture au quotidien ? Quel rôle doivent jouer les acteurs de la fabrique de la ville dans cette grande transition ? Quels modèles peuvent être adoptés ?

Contexte de l’événement

REALITES Nouvelle Aquitaine est un groupe de développement territorial, fortement ancré dans le grand ouest, attaché à « lintelligence des territoires »et au déploiement de concepts d’usage innovant. Ce débat initie un cycle d’événements, L’APPART’É, pour stimuler les échanges entre experts, architectes, élus et urbanistes, et penser ensemble la ville de demain.

Manwë est une jeune pousse qui accompagne les acteurs du développement urbain pour développer une mobilité heureuse partout où la ville se (re)construit : bas carbone, sobre et pérenne, riche d’interactions sociales. Cette première soirée bordelaise inaugure le Tour de France « Great Place To Move », laboratoire des mobilités et du développement urbain.

Billetterie Weezevent
Article précédentUrbanisme radical et mobilité : quelles radicalités pour quel territoire ?
Ghislain Delabie est un professionnel confirmé de l’innovation de service dans le secteur des nouvelles mobilités, de la mobilité électrique et de la consommation collaborative. Il cultive une certaine passion pour la vie, les villes, le numérique et l'intérêt général. Il est actuellement bien occupé : cofondateur du Lab OuiShare x Chronos, mobility connector chez OuiShare, enseignant en école d'ingénieur. Le lien entre tout ceci ? Écrire en puisant dans toutes ces expériences, tous ces domaines, pou créer de nouvelles interactions, enrichir des projets et des pratiques.