Pourquoi interdire la voiture en ville si elle devient inutile ?

116

L’approche d’Helsinki pourrait séduire davantage en France que la coercition. http://www.ville-rail-transports.com/content/22483-Helsinki-veut-rendre-la-voiture-superflue-en-2050?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

Si on a rendu la voiture inutile parce que les alternatives sont plus pratiques, disponibles et économiques, et que la ville a été repensée, la circulation inévitablement pourrait tendre vers zéro et l’objectif de neutralité carbone être atteint à un coût acceptable.

Cela suppose tout de même un minimum de volontarisme pour investir dans la ville et ses transports, pour limiter la place accordée à la voiture, pour initier le changement culturel.

Pas si simple en somme, même si on pourrait arguer qu’une ville comme Paris prend aussi cette direction, une majorité de parisiens soutenant ce type d’approches.

Article précédentRéduire le trafic de voitures réduit la #pollution
Article suivant#Bolloré, notre #Tesla national ?
Ghislain Delabie est un professionnel confirmé de l’innovation de service dans le secteur des nouvelles mobilités, de la mobilité électrique et de la consommation collaborative. Il cultive une certaine passion pour la vie, les villes, le numérique et l'intérêt général. Il est actuellement bien occupé : cofondateur du Lab OuiShare x Chronos, mobility connector chez OuiShare, enseignant en école d'ingénieur. Le lien entre tout ceci ? Écrire en puisant dans toutes ces expériences, tous ces domaines, pou créer de nouvelles interactions, enrichir des projets et des pratiques.