Une politique de #mobilité #durable : une urgence pour les nouvelles mégapoles

158

Un rapport a examiné le cas de 4 mégapoles chinoises et 4 indiennes, pour comprendre l’impact de la mise en œuvre de politiques de mobilité durable, en particulier sur la place de la voiture et les émissions de CO2 induites. http://www.internationaltransportforum.org/jtrc/environment/COP21/COP-PDF-04.pdf

Ces mégapoles ont un taux d’équipement en voiture bien inférieur à l’occident mais l’émergence de classes conduit à une rapide motorisation des ménages en l’absence de régulations et de systèmes de transport performants.

Le résultat est saisissant. Si rien n’est fait la situation de ces mégapoles sera dramatique avant 2050. Toutefois elles ont la possibilité d’obtenir des gains importants en mettant rapidement en place une politique de transports intégrés

L’exemple de Shanghaï démontre que la rapidité de mise en place de ces politiques est essentielle pour éviter une installation trop importante de la voiture qui rendra les changements à venir plus longs, plus complexes, plus coûteux.

Article précédentLa voiture, objet numerique ?
Article suivantInventer une couverture sociale pour la sharing economy
Ghislain Delabie est un professionnel confirmé de l’innovation de service dans le secteur des nouvelles mobilités, de la mobilité électrique et de la consommation collaborative. Il cultive une certaine passion pour la vie, les villes, le numérique et l'intérêt général. Il est actuellement bien occupé : cofondateur du Lab OuiShare x Chronos, mobility connector chez OuiShare, enseignant en école d'ingénieur. Le lien entre tout ceci ? Écrire en puisant dans toutes ces expériences, tous ces domaines, pou créer de nouvelles interactions, enrichir des projets et des pratiques.