Regardez-vous les voitures en #autopartage passer ?

64

Le développement de l’autopartage s’accélère à travers le monde. Certains ont su s’y positionner et en tirer profit (loueurs, certains constructeurs) tandis que d’autres ont regardé les voitures passer sans trouver le moyen de monter à bord et doivent faire des partenariats ou devenir sous-traitants. La plupart des constructeurs (hormis Daimler et BMW) sont concernés, qui développent désormais de véhicules (ou des versions) adaptées à ce marché).

Les leaders sont aujourd’hui adossés à des grands groupes (Avis, Europcar, Hertz, Daimler, BMW, Bolloré) car cette activité demande des investissements importants dans la durée.
En face de ce modèle capitaliste classique seuls subsistent des modèles coopératifs à divers degrés qui jouent sur l’enracinement dans le territoire, dans la durée. Car développer un réseau d’autopartage en auto-financement demande beaucoup de temps.
http://mobilitylab.org/2015/09/28/carsharing-growing-around-the-world-with-more-user-friendly-options/

Article précédentL’utopie de la route à énergie positive
Article suivantUn mode de transport d’avenir, au potentiel disruptif
Ghislain Delabie est un professionnel confirmé de l’innovation de service dans le secteur des nouvelles mobilités, de la mobilité électrique et de la consommation collaborative. Il cultive une certaine passion pour la vie, les villes, le numérique et l'intérêt général. Il est actuellement bien occupé : cofondateur du Lab OuiShare x Chronos, mobility connector chez OuiShare, enseignant en école d'ingénieur. Le lien entre tout ceci ? Écrire en puisant dans toutes ces expériences, tous ces domaines, pou créer de nouvelles interactions, enrichir des projets et des pratiques.