Si la voiture est une addiction, on peut essayer de la soigner

109

L’intention est bonne, l’implémentation volontariste, et une fois n’est pas coutume quelques résultats au rendez-vous : réduire l’addiction à la voiture !
Surtout lire la Ministre sur « soigner l’addiction à la voiture » est plutôt rare…

https://twitter.com/royalsegolene/status/664744543586119680

Article précédentUne ville durable doit planifier une mobilité durable
Article suivantVoici ce que donnent 33% de part modale vélo
Ghislain Delabie est un professionnel confirmé de l’innovation de service dans le secteur des nouvelles mobilités, de la mobilité électrique et de la consommation collaborative. Il cultive une certaine passion pour la vie, les villes, le numérique et l'intérêt général. Il est actuellement bien occupé : cofondateur du Lab OuiShare x Chronos, mobility connector chez OuiShare, enseignant en école d'ingénieur. Le lien entre tout ceci ? Écrire en puisant dans toutes ces expériences, tous ces domaines, pou créer de nouvelles interactions, enrichir des projets et des pratiques.